<Neilien - Association d’Arts Martiaux Traditionnels


La boxe de Grand Faîte ou Tai Chi Chuan, est probablement une des boxes les plus pratiquées en Chine et dans le monde entier. Appartenant à la famille des arts martiaux internes ou souples, d’inspiration Taoiste par opposition aux boxes dites dures d’inspiration Bouddhiste (Shaolin Chuan), le Tai Chi Chuan reste paradoxalement assez méconnu du grand public mais encore de ses propres pratiquants, cette boxe est passée d’art martial en exercice de détente et relaxation pour personnes du troisième âge même en Chine ou elle est pratiquée tous les matins dans les parcs par les gens âgés, tandis que la jeunesse se " détend " au rythme du rock n’ roll et autres musiques.


Ceci n’a rien d’étonnant il est légitime de vouloir conserver sa santé par une gymnastique douce ou un entretien physique à travers la danse, le hic intervient au moment où on parle d’un Chuan ou boxe ; le Tai Chi Chuan en est une. Un général de l’armée à la fin de la dynastie Ming, Chen Wan Ting (natif de la province de Chen Jia Gou du comté de Wen dans la province du Henan 1644) est à l’origine du Tai Chi Chuan. Cet art fut toujours transmis à l’intérieur du clan et pratiqué d’une façon assez martiale proche des boxes dures, ce n’est que plus tard qu’ elle prendra son caractère actuel plus souple et vrillé, la différence peut-être vue entre le style ancien Lao Jia et le nouveau Sin Jia ; il ne s’agit pas de dire que l’ancien est meilleur que le nouveau, mais de donner une idée de l’évolution du Tai Chi Chuan. Des membres et leurs élèves qui participèrent à l’enseignement de ce maître, sont nés et subsitent quatre styles : yang, chen, sun et wu.

© 2012 Nei Lien Association d'Arts Martiaux Traditionnels.